Druelle - Monléon

Ce dimanche, l'équipe seniors filles de Druelle disputait la finale d'accession en Régionale 1 à Cahors contre les Hautes-Pyrénéennes de Monléon.
Les deux équipes sont crispées par l'enjeu en début de match. Druelle ouvre le score mais c’est Monléon qui prend les devants. En manque de réussite offensivement, Druelle va chercher ses points sur la ligne des lancers-francs, à l’image de Cindy Amans, qui ramène son équipe à hauteur des Monléonnaises.
Patientes, les joueuses du coach Benjamin Panijel insistent dans le jeu intérieur. Dominatrice au rebond, Amélie Caylus fait le ménage sous le cercle et fait tomber les fautes côté Monléon, redonnant du même coup l’avantage à son équipe. Trop indisciplinées avec 6 fautes dans ce premier quart-temps, les Hautes-Pyrénéennes payent cash leur stérilité offensive (12-8).

Si l’adresse se fait rare des deux côtés, la combativité des Druelloises leur permet de poursuivre sur leur lancée dans le deuxième quart-temps. Très volontaires et solidaires en défense, les Druelloises se battent avec panache et mettent à mal l’attaque Monléonnaise, qui ne parvient toujours pas à convertir ses multiples occasions.
En fin de première mi-temps,les joueuses de Druelle rejoignent les vestiaires avec 12 points d'avance (23-11).

De retour sur le parquet, les protégées de Panijel poursuivent leur travail de sape, mais elles se heurtent ensuite à des adversaires bien plus déterminées et appliquées qu’auparavant. Grâce à trois tirs à 3 points dans cette période, Monléon entrevoit une brèche dans le mental des Aveyronnaises et fait un rapproché à dix longueurs. Moins en réussite qu’en première mi-temps, les partenaires de Jessica Bessettes piochent et manquent de lucidité, donnant ainsi l’occasion aux Hautes-Pyrénéennes de revenir. A la recherche d’un second souffle, Druelle trouve en Lucie Méravilles et Noémie Fernandez des relais précieux pour repousser la remontée des Monléonnaises.

A l'entame du dernier quart-temps, les Druelloises ont toujours le match en main avec un avantage de 12 points (35-23). De plus en plus tendue à mesure que les minutes s’égrennent, la rencontre est éprouvante des deux côtés du terrain, et les paniers se font rares en début de période. Déchainées, les Monléonnaises enchaînent les tirs longue distance, et Monléon fait douter les Aveyronnaises à 4 minutes du terme (36-31).
Décontenancées, les Druelloises multiplient les erreurs face à l’agressivité retrouvée de leur adversaire du jour, qui grignote point par point. Dans un dernier souffle de lucidité, Noémie Fernandez inscrit un panier précieux, et les quelques espoirs de Monléon semblent disparaitre (38-33 à une minute du terme). En choisissant de faire faute pour mettre à l’épreuve son adversaire, les Monléonnaises tentent un pari qui va s'avérer gagnant. Après deux échecs sur la ligne des lancers-francs, Monléon égalise à 10 secondes du terme grâce à un panier à trois points, et décroche ainsi la prolongation (40-40).

Dans ces cinq minutes supplémentaires, Monléon prend de suite l’avantage en inscrivant deux paniers à l’arraché qui font douter l’ABCD (40-44). Au courage, les Druelloises reviennent pourtant au contact, et reprennent même les devants (47-44). Monléon égalise à nouveau à un peu plus d’une minute du terme mais Amélie Caylus réplique instantanément (50-47). Mathilde Rigal ne tremble pas aux lancers-francs et porte l’écart à 5 unités à 35 secondes de la fin (52-47).

Druelle s'impose finalement sur le score de 53 à 49, au terme d’un énorme combat qui envoie les Druelloises en Régionale 1. Comme à leur habitude, les joueuses partagent leur victoire avec leurs bruyants supporters. Quelle saison incroyable pour cette jeune équipe qui, après sa victoire en Coupe d'Aveyron, pourra goûter au niveau supérieur la saison prochaine.