Cliquez ici pour toutes les photos .......................................ICI


Les finales départementales avaient lieu ce samedi à l'Amphithéatre de Rodez.

En fin de soirée, la finale féminine de Coupe d'Aveyron mettait aux prises Druelle à la CTC Rouergue / Aveyron (Rodez / La Primaube).

Les Druelloises, pensionnaires du championnat de Régionale 2, ne partaient pas favorites face à un adversaire jouant le haut de tableau en Régionale 1.

Mais voilà, le sport réserve parfois de belles surprises...

Dès l'entame, les Druelloises jouent sans pression et font jeu égal avec les tenantes du titre en manque d'adresse extérieure.

Dans le deuxième quart-temps, une coupure de 10 minutes, à cause d'un problème informatique coupe l'élan de Druelle.

Les joueuses de la CTC en profitent pour revenir à égalité à la mi-temps grace à leurs qualités athlétiques et un net regain défensif.

Le public s'attend alors à ce que les Druelloises baissent de pied en deuxième mi-temps mais il n'en est rien et elles dominent les débats dans le secteur intérieur grace à l'activité d'Amélie Caylus, Noémie Fernandez et Anais Garrigues.

Le chaud public Druellois continue de pousser les joueuses du coach Benjamin Panijel.

Malheureusement, Lucie Méravilles, très percutante jusque là, se blesse et  ne peut plus revenir dans la partie.

La défense tout terrain des Ruthéno - Primauboises et quelques tirs longue distance font douter les Druelloises.

Mais, elles ne tremblent pas dans les instants décisifs en réussisant des lancers-francs cruciaux.

Druelle remporte la coupe d'Aveyron pour la première fois de l'histoire du club en s'imposant sur le score de 67 à 60.

Cette victoire est amplement méritée et vient récompenser les efforts de toute une saison.

Les joueuses ont pu feter ce trophée avec leurs supporters jusqu'au bout de la nuit...

Toutefois, la saison n'est pas encore terminée pour les Druelloises qui visent maintenant les play-offs régionaux et la montée à l'échelon supérieur.

Il faudra faire preuve de la meme abnégation pour procurer encore des émotions à ses supporters.